Les trois secteurs d’intervention

Les trois secteurs d’intervention se situent :

  • Entre Montjean-sur-Loire et Ingrandes-Le Fresne-sur-Loire

  • Entre Anetz et Oudon

  • À Bellevue, sur les communes de Sainte-Luce-sur-Loire et Saint-Julien-de-Concelles.

Ce sont les zones jugées prioritaires en raison de leur efficacité globale pour le programme (secteur de Bellevue), de la tendance naturelle à la poursuite de l’incision pour le secteur d’Ancenis ou encore de la préservation des effets obtenus dans le cadre de précédentes opérations expérimentales (secteur d’Ingrandes-Montjean).

Rééquilibrage du lit de la Loire:
Zoom sur les trois secteurs d’intervention.

Secteur de Montjean-sur-Loire à Ingrandes-Le Fresne-sur-Loire (A)

Caractéristiques et enjeux

Dans ce secteur en amont du bras du Cul-de-Bœuf, des ouvrages artificiels appelés « seuils à échancrures » ont été installés en 2002 à titre expérimental. Cela a permis à ce bras d’être à nouveau alimenté en continu, y compris à l’étiage, et aux sédiments de se déposer dans le lit principal en amont des seuils. Mais ces ouvrages se dégradant, la partie supérieure a été retirée en 2017. Au vu des bons résultats enregistrés par l’expérimentation, il s’agit de maintenir la dynamique d’alimentation du bras de Cul-de-Boeuf

Plus globalement, le remodelage des épis dans ce secteur doit permettre au chenal d’étiage d’être plus mobile et de libérer une partie des sables bloqués dans les bancs d’épis.

Ce secteur est marqué par d’autres enjeux : le maintien de l’alimentation de la boire de Champtocé, le maintien de la plage de Mesnil-en-Vallée, la sécurité de la digue de Montjean, la préservation de la navigation.

Types de travaux à effectuer

Après l’étude de différentes variantes, la solution technique retenue est la suivante :

– modifier les épis à l’aval du pont d’Ingrandes pour compenser le démontage des seuils expérimentaux

– abaisser certains épis pour mobiliser une partie des sables des grèves

– supprimer certains épis et réduire les épis longs pour favoriser la mobilité du chenal principal

Sur 23 ouvrages, 7 seront supprimés, 16 seront réduits et/ou abaissés. Les travaux seront effectués par voie terrestre et par voie fluviale (pour la partie submergée des épis).

Calendrier

Programmation des opérations : à partir de 2021, sur 1 à 2 étiages consécutifs.

 

Pour plus d’informations,
consultez la page dédiée aux travaux sur le secteur A

Secteur d’Anetz à Oudon (B)

Caractéristiques et enjeux

Sur ce secteur, au niveau des îles Neuve et Macrière, la Loire se sépare en deux bras : le bras principal et le bras secondaire, dit bras de l’île Neuve-Macrière, à sec une grande partie de l’année car en surplomb du bras principal. L’objectif est de redonner un plus grand espace de mobilité au fleuve, de remobiliser les sédiments piégés entre les épis, d’élever le niveau des fonds du bras principal et de permettre une submersion plus fréquente des bras secondaires, notamment celui de l’île Neuve-Macrière.

Le secteur initialement concerné partait d’Anetz jusqu’au pont d’Oudon. Il a été étendu en aval d’Oudon, jusqu’au secteur de l’Ile Perdue.

Types de travaux à effectuer

Sur ce secteur, deux types d’intervention seront effectués :

– Le remodelage des épis

– La modification des ouvrages à l’entrée et à la sortie du bras de l’île Neuve-Macrière afin d’améliorer sa connexion au bras principal et rétablir une dynamique d’écoulement

Le projet comprend également des travaux de réouverture des bras secondaires afin de les réalimenter (Bras des Babins, du Bernardeau et du Chalais, des Vinettes, de l’île Delage, des Brevets).

Sur les 128 ouvrages situés dans ce secteur, 37 seront raccourcis, 43 abaissés, 21 supprimés, 2 partiellement supprimés (échancrure) et 25 seront maintenus en l’état.

Calendrier

Programmation des opérations : à partir de septembre 2022, sur 2 à 3 étiages consécutifs.

 

Pour plus d’informations,
consultez la page dédiée aux travaux sur le secteur B

Secteur de Bellevue (C)

Caractéristiques et enjeux

Dans les années 1970, le chenal de navigation qui passait auparavant au-dessus du seuil naturel rocheux de Bellevue, a été déplacé vers le centre du lit et creusé. Cela a engendré un courant plus rapide, une érosion du lit remontant le cours de la Loire (on parle d’érosion régressive) et un abaissement important du niveau d’eau en étiage.Dans ce secteur, l’enjeu est de réduire la vitesse d’écoulement et la pente du lit du fleuve, de rehausser le niveau d’eau à l’étiage afin de favoriser le dépôt de sédiments en amont. Il s’agit de créer une zone de transition entre la Loire estuarienne aval, profonde, et sa partie amont à restaurer.

Types de travaux à effectuer

Dans le cadre de la concertation de 2018, 2 variantes d’intervention ont été proposées : le choix s’est porté sur la solution consistant à faire passer le chenal au nord, sur le seuil rocheux comme avant les années 70.

Les travaux seront les suivants :

– La création d’un duis (digue basse) de 500 mètres de long au fond du lit, comprenant une partie transversale à l’écoulement, qui orientera le courant vers la partie nord du chenal. Ce duis, en permanence submergé, ralentit les écoulements à l’étiage et à basse mer, permettant aux sédiments de se déposer en amont.

– La réalisation de plusieurs aménagements d’accompagnement destinés à dissiper les vitesses d’écoulement à la sortie du seuil rocheux, protéger les berges de l’érosion

– L’abaissement des épis dans le Bras de Thouaré pour baisser le niveau de crue et prévenir les inondations en rive droite. Les risques d’impacts sur la navigation, la sécurité et les espèces piscicoles ont été pris en compte et minimisés au maximum.

Calendrier

Programmation des opérations : à partir de 2023 (durée : 2 à 3 ans).

Pour aller plus loin

Un modèle physique a été créé lors de la phase d’avant-projet afin d’évaluer avec plus de précision les effets locaux de l’aménagement sur le fond du lit.

Pour plus d’informations,
consultez la page dédiée aux travaux sur le secteur C

Les travaux de rééquilibrage
du lit de la Loire

Les partenaires
du projet

Le calendrier
du projet

Pourquoi
ce projet ?

Le projet
en bref

Le financement
du projet